Arrivé à l’observatoire du Mont Wilson

14 OCT 17
Arrivé à l’observatoire du Mont Wilson
Catégories : Recherche
Enfin un peu de temps pour écrire quelque chose. La Californie, c’est pas la porte à côté ! Bon, le voyage s’est très bien passé, et je ne suis pas arrivé si fatigué que ça. Mis à part une grosse demi-heure de retard pour le train Limoges-Paris (sans conséquence puisqu’on dormait à hôtel avant de décoller le lendemain), pas de soucis pour le reste.

Le vol est finalement passé vite. On a dû mettre 11h environ, mais ça m’a paru moins pénible que les missions précédentes. Il faut dire que les heures de sommeil perdues ces derniers jours m’ont aidé à piquer de sacrés roupillons pendant le voyage ! J’avais amené pas mal de podcasts à écouter aussi (la tête au carré, la méthode scientifique, podcast science…) du coup s’est passé vite.

Une fois n’est pas coutume, nous sommes passés bien plus au nord que d’habitude, et le survol du Groenland s’est fait beaucoup plus proche du pôle nord. Dommage que dans ce sens, le voyage se fasse de jour car on aurait pu peut-être voir des aurores boréales (je n’en ai jamais vu). On a tout de même pu profiter de paysages magnifiques :

du coup, on est redescendu vers la Californie en survolant Vancouver, puis en longeant toute la côte ouest des US. Au nord de San Francisco, on a pu apercevoir les incendies qui sévissent en ce moment. C’est impressionnant :

Atterrissage à Los Angeles vers 13h heure locale. J’avais pris mon gros manteau d’hiver parce qu’on est mi octobre tout de même… eh bien j’ai crevé de chaud ! Il y faisait aussi bon qu’en mai, à croire qu’il fait toujours beau et chaud ici ! Bref, après quelques petites galères pour retrouver les collègues (on s’est paumés au moment de passer l’immigration), de trouver un bus pour la navette vers la voiture de location (c’était blindé de monde, le gens partent tous en vacances en octobre ou quoi ?), on est arrivés à La Cañada Flintrigde vers 17h pour faire les courses (dernière ville avant l’observatoire). On a l’habitude d’aller dans un magasin pas trop cher (par rapport aux autres, hein), où tout est bio, plutôt sans goût, et coûte une blinde. Heureusement, le dollar nous est plus favorable cette année que l’an passé !

Arrivée à l’observatoire vers 19h, à la tombée de la nuit. Et là, très heureux d’avoir mon gros manteau, parce qu’il commence à faire carrément frisquet ! Récupération des clés du cottage, c’est l’occasion de passer dire bonjour aux chercheurs américains sur place. Cette nuit, comme toutes les autres, ça va observer. On croise aussi Denis, de l’observatoire de Nice (et qui a participé à mon jury d’HDR en 2015) avec son thésard (je suppose). Ce sont eux qui observent cette nuit et les suivantes. Petite discussion dehors, mais pas trop longtemps parce que ça caille, et retour au cottage pour se faire un bon plat de pâtes. La fatigue commence à se faire méchamment sentir. Couché vers 21h et endormissement immédiat.

Réveil à  5h après une nuit ou je n’ai pas très bien dormi. Envoi de quelques mails pour dire que je suis bien arrivé, et parcours rapide de la tonne de mails que j’ai en retard. J’y répondrai plus tard. Il est bientôt 7h, le Soleil va se lever.

Première journée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *