Bien arrivés sur place

Ça y est, nous sommes arrivés sur place à l’observatoire du Mont Wilson. Voyage vraiment sans encombre, avec même quelques agréables surprises. Nous avons eu la chance :

  • de se retrouver tous les quatre ensemble au dernier rang de l’Airbus A380, là où il n’y a que quatre places au centre (pas très loin des toilettes, il y a des avantages et des inconvénients, et pas très loin du bar, là il n’y a que des avantages)
  • de tomber sur des hôtesses très sympas
  • et de surcroit fans d’astronomie

On a eu vite fait de se faire repérer, les quatre astronomes au fond de l’avion ! (bon, techniquement, nous ne sommes pas astronomes, mais instrumentalistes dans le domaine de l’astronomie, mais chuuut). Du coup, on s’est fait chouchouter pendant tout le voyage.

Vue sur le Groenland depuis le cockpit le d'A380. La claque !

Vue sur le Groenland depuis le cockpit le d’A380. La claque !

On a même eu la chance de passer dire bonjour aux pilotes en cabine de pilotage alors qu’on survolait le Groenland. Ça m’a scotché ! De la neige, des montagnes (assez hautes d’ailleurs), et la mer, à perte de vue, un soleil magnifique, vraiment une vue féérique. Au dire des pilotes, ils ne s’en lassent pas non plus. Prochain défi, se faire inviter en cabine au retour, de nuit, pour essayer de voir des aurores boréales. Si on y arrive, ce sera champomy !

Comme à chaque fois que je prends l’avion, j’ai pu aussi me regarder les quatre épisodes de big bang theory disponibles. Cette série est définitivement excellente.

Atterrissage à l’heure, pas de soucis à l’immigration, ni aux douanes. On devait avoir un petit ange avec nous ce jour là. Le douanier semblait blasé. Il s’est contenté de tamponner le papier et de me demander d’y aller. On a pu passer les 40 kg de matériel scientifique sans encombre (10 kg chacun). C’était un peu ma crainte qu’on nous embête, ou pire, qu’on nous confisque certaines choses.

Traversée de Los Angeles

Traversée de Los Angeles

Le temps de prendre la navette pour chercher la voiture de location, et nous voila parti. On s’en est bien tiré cette année, on est passé par de l’autoroute presque tout le long (bon, dans un état lamentable, mais autoroute quand même). Je ne sais pas ce qu’on a fait l’an dernier, mais on a traversé tout Los Angeles pendant un temps fou, parfois dans des quartiers un peu flippants. Le GPS ne devait pas bien fonctionner. Tiens, parlons-en du GPS. On a eu le même que l’an dernier. On a demandé en français, et comme l’an dernier, on a un GPS québécois. Il y a des moments, on était morts de rire dans la voiture… disons que le vocabulaire utilisé est un peu différent !

Arrivée vers 18h à l’observatoire, sous la grêle et un froid glacial ! Je me suis dit ça commence bien ! Mais ici, le temps change vraiment vite. Le lendemain matin (mercredi), ciel bleu dégagé et grand Soleil, et dans les nuages l’après-midi (au sens propre, on voyait vraiment passer du nuage devant les fenêtres). Séance déballage de matériel, vérification et début de montage de la manip, mais sans prendre de risque car on est encore sous le coup de la fatigue du voyage et du décalage horaire.

Aujourd’hui jeudi, on continuera tranquillement de préparer la manip. On discutera l’après-midi avec l’équipe sur place sur le choix des étoiles à pointer lors de nos nuits d’observation. Première nuit d’observation dans la nuit de dimanche à lundi (journée de lundi en France). D’ici là, on a encore beaucoup de boulot de préparation de la manip.

Joli moment ce matin au lever du Soleil. Je crois que je vais y retourner tous les matins !

Lever de Soleil ce matin. Renversant !

Lever de Soleil ce matin. Renversant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *