KDE

Mon premier contact avec les logiciels libres a eu lieu en 1998, avec une distribution Linux Kheops (offerte dans le magazine Windows News !). Afterstep ou Window Maker faisaient partie des rares environnements de bureau disponibles à l’époque, et c’est là que j’ai trouvé KDE sur internet (alors en version 0.8). Ce fut l’occasion de mes premières (et difficiles) compilations.

J’ai ensuite rejoint l’équipe de traduction de KDE en 1999 pour y traduire quelques applications et documentations. Je coordonne la traduction des documentations depuis 2001.

Présentation aux Rencontres Mondiales des Logiciels Libres

Cette présentation a eu lieu le 9 juillet 2010 à l’ENSEIRB à Bordeaux.

L’objectif de cette conférence est de présenter le fonctionnement de l’équipe de traduction, et de montrer qu’il est tout à fait possible de la rejoindre sans être programmeur ou traducteur professionnel. L’idée est de suivre le trajet d’une chaîne de caractère (élément de menu ou paragraphe de documentation) du développeur jusqu’à l’utilisateur final, en passant par les traducteurs et relecteurs. Je montrerai d’abord comment l’internationalisation des applications KDE est prise en compte par les développeurs, et comment le texte à traduire est extrait des sources des programmes et mis à la disposition des équipes de traduction. Nous verrons en particulier la façon dont sont gérées les mises à jour de fichiers traduits ou partiellement traduits. Je présenterai ensuite le fonctionnement de l’équipe francophone : comment réserver et récupérer des fichiers à traduire, le rôle des coordinateurs, les phases de relecture et de validation. La troisième partie concerne les outils que nous utilisons d’une part pour traduire l’environnement de bureau et sa documentation, d’autre part pour vérifier la cohérence des traductions par rapport aux choix effectués par l’équipe. Je terminerai par une présentation succincte de l’outil de gestion des réservations qui a été développé dans l’équipe.

Présentation de l’équipe de traduction de KDE en français (fichier PDF, 2,2 Mio)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *