tighturl : fini les adresses à rallonge !

Le 04 décembre 2008 — Ludovic Grossard

Vous connaissez probablement tinyurl ou snipurl. Non ? Ah ! Bon, je vais d’abord vous dire que tighturl est un logiciel libre qui fait (presque) la même chose. Maintenant que vous savez ça, je peux vous dire en gros à quoi ça sert.

Donc pour ceux qui ne connaissent pas, le principe est tout simple. Imaginez que vous devez envoyer par courrier électronique l’adresse d’une page web. Cette adresse sera probablement très longue, voire très très longue. En tout cas suffisamment pour que votre client de messagerie la coupe en deux pour la mettre sur deux ligne. Et là, si votre destinataire clique sur le lien, il sera tronqué (le lien, pas le destinataire) et ne mènera probablement nulle part.

Et c’est là qu’entre en jeux tighturl. Vous lui donnez votre url longue est compliquée, et il vous donne en échange une url très courte, de la forme http://www.tighturl.com/da42, et qui pointe sur la même page. Vous n’avez plus qu’à transmettre la version courte de l’url à votre destinataire.

Malheureusement, tighturl ne permet pas de cacher l’url cible comme le fait tinyurl. Cette fonctionnalité est utile si vous ne voulez pas que votre destinataire connaisse l’emplacement réel de la page qu’il consulte ou du fichier qu’il télécharge.

Maintenant, c’est un logiciel libre, ce qui signifie que vous pouvez vous installer votre propre serveur tighturl, l’étudier, l’adapter à vos besoins, etc. Voir sur le site du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *